Bienvenue à Gastes

Gastes, le bourg
Petit village lacustre au bord du lac de Parentis-Biscarrosse, Gastes offre le charme discret des Landes dans toute son authenticité. Son lac, sa forêt, sa proximité de l'océan, sa convivialité permettent aux résidents à l'année ou ou de passage de vivre en toute quiétude.

Gastes se présente

A Gastes, il y avait l’océan...

La côte aquitaine possède une chaîne d’étangs exceptionnelle disposée parallèlement au littoral. Ce patrimoine paysager unique en Europe mérite toute notre attention compte tenu de son caractère remarquable. Ce paysage résulte d’une évolution très ancienne alors que l’implantation humaine actuelle est très récente.

Le processus de comblement du littoral est amorcé il y a 200 millions d’années par un phénomène de sédimentation évaporitique (dépôts issus de l’évaporation de l’océan).

Le territoire de Gastes s’est formé d’une part par le recul de l’océan et le comblement détritique depuis l’Est. En effet, il y a 6 millions d’années, les venues détritiques du Nord et de l’Est du bassin marquent le début de la continentalisation progressive de l’Aquitaine. La mer qui occupe le secteur régresse rapidement (dépôts de calcaires détritiques).

Au quaternaire ancien, l’ultime comblement des régions des Landes intervient par épandages successifs : la région landaise est soumise à des phénomènes périglaciaires puis à un ruissellement et une érosion éolienne intenses donnant par la suite le sable des Landes.

Au cours de l’Holocène, les différents systèmes dunaires s’édifient en façade atlantique lui donnant le faciès que l’on connait.

La formation des paysages des dunes littorales et des étangs landais est un processus rapide néanmoins amorcé dans des temps géologiques anciens. Ils demeurent néanmoins fragiles et fortement soumis à la pression océanique.

Formation des paysages de Gastes

Le lac de Parentis-Biscarrosse, qui borde la commune de Gastes, résulte de la formation de la façade littorale et notamment du cordon dunaire.

La fragilité de ces paysages est avérée. L’urbanisation des bords de l’étang, l’activité pétrolière, le tourisme ont des impacts forts sur les paysages de Gastes.

L'artificialisation des paysages au 19 e  siècle par la plantation de vastes massifs forestiers a permis d'assainir les Landes et de fixer les dunes. Cette construction du paysage représente également un fondement culturel majeur du patrimoine territorial du village. 

Aujourd'hui, la commune se compose de trois secteurs distincts

Un secteur littoral océanique de 1400 hectares, enserré entre océan et lac sur lequel s’étend la Direction Générale de l’Armement, essais de missiles (DGAEM).

  • Un secteur lacustre, constitué d’une partie du lac, occupe 850 hectares, bordé de plages, de bassins portuaires et de zones de marais souvent arborés constituant des zones humides riches en flore spécifique et arbres feuillus.
  • Un secteur urbanisé d’une superficie de 1 250 hectares regroupe plus de 828 habitants (INSEE 2020) au milieu de terres agricoles et sylvicoles.

Bien que la forêt demeure un patrimoine potentiel depuis ces dernières décennies, le développement économique de la commune est essentiellement lié aux activités du tourisme qui rejaillit sur l’artisanat, installé dans la zone artisanale, et le commerce. En été sa population grossit pour atteindre environ 4 000 résidents. 

La démographie locale est en progression et l’urbanisme est en forte expansion suite à l’ouverture de lotissements importants, laissant entrevoir une progression positive de quelques 30% de résidents nouveaux.

Gastes, village fleuri

La commune est détentrice du label « Village Fleuri 2 Fleurs » .

Les critères d’attribution, à l’origine dédiés à la qualité esthétique du fleurissement, ont progressivement laissé une place prépondérante à la manière d’aménager et de gérer les espaces paysagers, pour valoriser la qualité de vie des résidents et des visiteurs.

Tags: bienvenue bienvenue